Les artistes en train de faire de beaux lieux

Ninette Koning installant son œuvre, Migration.
Ninette Koning installant son œuvre, Migration.

L’exposition Beaux Lieux commence samedi. Les artistes installent leur œuvre cette semaine le long d’un parcours allant du jardin public aux Viantaises.

Patiemment, Ninette Koning coud ces grands tissus qui entourent les arbres. Des tissus au motif de peau d'animaux sauvages, comme la girafe, le zèbre, le tigre… Des animaux principalement originaires d'Afrique. « C'est de là que nous venons tous », dit-elle avec son petit accent hollandais. Ninette Koning vient spécialement des Pays-Bas pour exposer ses œuvres dans les Prairies du roy, à l'occasion de la manifestation Beaux Lieux. A ceux que l'art contemporain laisse de marbre, son œuvre prise au premier degré ne va pas interpeller plus que cela. Des tissus qui recouvrent le bas des arbres, oui, marrant, pourquoi pas… L'artiste passe en fait un message. Les arbres nus symbolisent les habitants bien enracinés dans leur pays. Les arbres aux peaux d'animaux les migrants. C'est d'ailleurs le nom de son exposition, Migration. « Ces animaux migrants symbolisent ces gens qui partent vers l'Europe. Je veux montrer que tout le monde se mélange très bien. Il y a donc les arbres qui restent comme ils sont, qui sont déjà là, et les arbres recouverts, ceux qui arrivent ». L'arbre est à lui seul un symbole fort de la nature. Le lieu de ce mélange se situe sur la petite aire de pique-nique ombragée à l'entrée des Prairies du roy, après le jardin public. Ninette Koning aime aussi l'idée que les enfants, les familles vont être entourés de ses œuvres, qu'ils puissent les toucher.