Beaux Lieux s'internationalise

Cet été, l'un des artistes, Roland Cros, parsèmera le parcours de gravures dans le bois à la tronçonneuse inspirées de l'univers de la BD.

Les premières résidences artistiques en vue de l’expo de cet été commencent cette semaine. Les artistes étrangers ont aussi répondu présents.

Même la Nouvelle-Zélande a postulé ! L'appel à projets lancé pour la première fois cette année par l'expo-festival d'art contemporain Beaux Lieux a connu un succès international. Une soixantaine d'artistes, Français mais aussi étrangers, ont répondu. Deux jurys se sont réunis pour sélectionner, parmi eux, les neuf heureux élus qui exposeront leurs œuvres, cet été, entre Loches et Beaulieu lors de la troisième édition de la manifestation. Parmi les candidats retenus, un Belge et un Hollandais.

« On voulait s'ouvrir cette année », commente Clotilde Beauvais, cheville ouvrière de ce rendez-vous culturel, au sein de l'association B2X. Défi relevé. Le sculpteur tourangeau Michel Audiard sera le parrain de l'édition 2017. Au fil de l'été, certaines de ses œuvres viendront compléter le parcours artistique.

Le bois, matériau phare cette année

Les œuvres, créées pour l'occasion, seront visibles dès le 1er juillet au fil d'un circuit un peu raccourci entre le jardin public de Loches et le jardin des Viantaises à Beaulieu. « Le bois sera un des matériaux phare cette année », confie Clotilde Beauvais. Ainsi, au milieu des prairies du Roy, se dressera une cabane en bois aux formes étonnantes signée Danielle Gutman. Toujours avec du bois, deux architectes se pencheront sur le même thème mais d'une manière différente : leur œuvre prendra place près de la guinguette de Beaulieu. Roland Cros parsèmera le parcours de gravures dans le bois à la tronçonneuse inspirées de l'univers de la BD. Mathieu Parot (Elparo) proposera, dans ce même matériau, une immense goutte d'eau en trois dimensions installée dans les prairies du Roy. Le Belge Xavier Rijs glanera du bois dans la nature pour en tirer quatre pièces qui se fondront dans la nature.
« Nous avons varié les profils. On veut créer la surprise », poursuit Clotilde Beauvais. C'est ainsi que l'on trouvera aussi, grâce à Amandine Bocquelet, un loup façonné à partir de grillage dans le jardin public de Loches. La Néerlandaise Ninette Koning habillera de tissu les arbres du parcours. Avec Marie Loiseau, des structures pouvant atteindre 3,50 m de haut allieront tissu et plâtre sur la place de la mairie de Beaulieu… Sans oublier la présence de quelques-unes des œuvres exposées en 2016. Trente-deux mille personnes ont pu en profiter dans les prairies du Roy l'été dernier.

Expo Beaux Lieux, du 1er juillet au 17 septembre, entre Loches et Beaulieu. Gratuit.


Pierre Calmeilles