" Beaux Lieux " voit plus large pour 2016

« Les Métallules » de Laurent Garreau ont marqué. - (Archives NR)
« Les Métallules » de Laurent Garreau ont marqué. - (Archives NR)

A mi-chemin entre l'exposition et le festival, « Beaux Lieux » a incontestablement marqué l'été dans l'agglomération de Loches. De début juillet à fin octobre, les œuvres qui ont jalonné le parcours artistique, essentiellement dans les prairies du Roy, ont tissé un lien créatif entre Loches et Beaulieu.

Jeudi soir, l'association bellilocienne B2X a dressé un bilan plus que positif lors d'une soirée de clôture au cinéma de Loches.


Impossible de quantifier précisément l'affluence qu'a connue le premier cru de cette expo d'art contemporain à ciel ouvert, d'autant que les éco-compteurs placés aux entrées des prairies du Roy n'ont pas délivré d'information fiable.

 « Mais les quelques relevés dont on dispose font état d'une hausse de la fréquentation par rapport aux années précédentes. Certains dimanches, on arrive à plus de 400 visiteurs ! », se félicite Clotilde Beauvais, cheville ouvrière de l'événement, quelques minutes avant le début de la soirée.

Un parcours plus grand

Fort de ce succès, les organisateurs ont déjà programmé une deuxième édition pour l'été prochain. Une nouvelle fois, une dizaine d'artistes devraient y prendre part (*). 

Comme cette année, ils travailleront de nouveau en résidence dans des entreprises du Lochois afin de créer les œuvres qui seront ensuite exposées. Mais B2X va renforcer l'implication des établissements scolaires lochois dans la manifestation (un seul artiste a travaillé en collaboration avec des élèves en 2015).

 « Les artistes vont apprendre à créer une œuvre en tenant compte des impératifs des entreprises. Les salariés vont transmettre leur savoir-faire aux élèves qui vont, à leur tour, apprendre le travail en entreprise et la création », commente Clotilde Beauvais.

Par ailleurs, le parcours artistique 2016 va être agrandi et davantage centré sur Beaulieu, en restant toujours axé autour des prairies du Roy. Le budget de l'édition 2015 devrait « être dans les clous », conclut Clotilde Beauvais. Celui de 2016 tournera autour de 65.000 euros.


(*) Les artistes candidats et les entreprises intéressées pour les accueillir sont invités à se faire connaître de l'Association B2X, 8, place du Maréchal-Leclerc, 37600 Beaulieu-lès-Loches. Courriel : contact@expo-beauxlieux.fr, tél. 09.54.67.26.55.

A savoir

Quel sort pour les oeuvres ?


> Certaines œuvres vont être démontées et, comme il s'agit d'un événement en plein air, ne sont plus en état d'être montrées au public (*). Quelques-unes vont rester à l'endroit où elles ont été exposées comme « L'ichtyosaure » de Loïc Tellier (à l'entrée des prairies du Roy) ou encore les céramiques de Marie Sirgue (notamment place de la Mairie, à Beaulieu) et « L'essaim aux reines » de Patrick Genty aux jardins des Viantaises. 

La plupart des créations seront néanmoins vendues au profit de l'association B2X avec, évidemment, un pourcentage réservé à l'artiste.


(*) C'est le cas du « Héron » de Louis Gardinier.


Source : la Nouvelle République du 25/10/2015